Plan
Accueil
Patrimoine naturel : Natura 2000
 
 





Natura 2000, Contexte et procédures

Les quinze Etats-membres de l'Union européenne comptent plusieurs milliers de types d'habitats naturels qui hébergent 150 espèces de mammifères, 520 d'oiseaux, 180 de reptiles et d'amphibiens, 150 de poissons, 10.000 de plantes et au moins 100.000 d'invertébrés(1).
En dépit des progrès dans les politiques de protection de la nature des Etats-membres, les populations de nombreuses espèces ne cessent de décroître.
Aujourd'hui. la moitié des espèces de mammifères et un tiers des espèces de reptiles, de poissons et d'oiseaux sont menacées. Parmi les plantes, près de 3 000 espèces sont. menacées.
Cette régression spectaculaire résulte avant tout de la détérioration des habitats naturels. En quelques décennies, l'intensification de nombreuses activités humaines (agriculture, sylviculture, industrie, énergie, transport, tourisme, etc...), a entraîné la perte ou la fragmentation des milieux naturels, laissant peu de place à la vie sauvage ou la confinant sur une partie exiguë du territoire communautaire.
L’agriculture et les activités pastorales traditionnelles avaient géré, des siècles durant, des habitats semi-naturels. Leur abandon et la déprise agricole ont engendré un appauvrissement général de la biodiversité et de la variété des paysages

Pour encourager une meilleure gestion du patrimoine naturel, la Communauté a mis en place une politique de conservation de la nature. La Iégislation communautaire repose sur deux textes : les directives « Oiseaux » et « Habitats ». qui prévoient la sauvegarde des milieux naturels et des espèces de la faune et de la fIore, notamment à travers la création d'un réseau européen de sites protégés.


Le site "Massif du Luberon"

Désignation :
Site FR 9301585
« Massif du Luberon »

Superficie du site :
21 284 ha

Localisation :
le massif du Luberon s’étend d’ouest en est, de Cavaillon à Montfuron sur une soixantaine de kilomètres et culmine à 1 125 m au Mourre Nègre. Il est bordé par la vallée de la Durance au sud et la vallée du Calavon au nord.

Intérêt général du site :
La forêt de chêne vert bien représentée dans le massif relève d’un intérêt communautaire. Cependant les milieux non forestiers (pelouses sèches, garrigues, falaises) constituent l’essentiel du patrimoine de ce site.

Le petit Luberon présente un paysage accidenté et sauvage, une mosaïque de milieux naturels alternant falaises, pelouses sèches, garrigues et forêts où s’expriment toute la diversité de la faune et de la flore.
Le grand Luberon présente un relief plus haut et aux formes plus douces. Il est caractérisé par une ligne de crête sur laquelle se développe des pelouses sèches à vocation pastorale, un versant nord colonisé par un manteau dense et continu de chênes pubescents et de hêtres en haut de vallon et un versant sud couvert de pins d’Alep et de chênes verts.

L’activité pastorale présente sur ce site entretient des milliers d’hectares, elle constitue un enjeu majeur dans la sauvegarde de la biodiversité.

Les communes concernées (28) :

AURIBEAU (84), BONNIEUX (84), BUOUX (84), CABRIERES D'AIGUES (84), CASTELLET (84), CERESTE (04), CHEVAL-BLANC (84), CUCURON (84), LA BASTIDE-DES-JOURDANS (84), LA MOTTE D'AIGUES (84), LACOSTE (84), LAURIS (84), LES TAILLADES (84), LOURMARIN (84), MAUBEC (84), MENERBES (84), MERINDOL (84), MONTFURON (04), MONTJUSTIN (04), OPPEDE (84), PEYPIN D'AIGUES (84), PUGET (84), PUYVERT (84), ROBION (84), SIVERGUES (84), SAINT-MARTIN-DE-CASTILLON (84), VAUGINES (84), VITROLLES (84).


Evolution de la couverture végétale du massif du Luberon

Cette étude à été réalisé avec le système d’information géographique à partir des missions aériennes suivantes :

· Missions aériennes de 1944, noir et blanc, au 1/25 000ème, prise par l’armée américaine, conservée par l’Aérophotothèque du Centre Camille Jullian d’Aix-en-Provence,
· Missions aériennes de 1973, noir et blanc, au 1/15 000 ème, de l’IGN,
· Missions aériennes de 1999, infra-rouge couleur, au 1/25 000 ème de l’IFN-IGN.

L’ensemble des missions ont été commandé pour permettre une analyse par photo-interprétation en stéréoscopie (technique qui permet la vision du relief par deux prises de vue d’une même surface sous deux angles différents).
Cette technique permet entre autre de pouvoir mieux différencier les différentes strates de la végétation. Elle nous a permis de réaliser le zonage de la végétation en prenant en compte la texture des photographies, les strates de la végétation mais aussi le taux de recouvrement végétale du sol (cf les zones tests sur la missions aérienne de 1973, ci-dessous).

 
Les Sites d'Intérêt Communautaire
Télécharger la carte en "PDF"
Télécharger carte et commentaire :
Carte au format A4 (fichier PDF)Carte au format A3 (fichier PDF)
 
Les habitats simplifiés du Petit Luberon
Télécharger la carte en "PDF"
Télécharger la carte :
Carte au format A4 (fichier PDF)Carte au format A3 (fichier PDF)
 
Les habitats simplifiés du Grand Luberon
Télécharger la carte en "PDF"
Télécharger la carte :
Carte au format A4 (fichier PDF)Carte au format A3 (fichier PDF)
 
Evolution de la couverture végétale de 1944 à 2000
Télécharger la carte en "PDF"
Télécharger carte et commentaire :
Carte au format A4 (fichier PDF)Carte au format A3 (fichier PDF)
 
Les grands objectifs de gestion
Télécharger la carte en "PDF"
Télécharger carte et commentaire :
Carte au format A3 (fichier PDF)
Télécharger des documents
Info Site Luberon : présentation du site FR9301585 "Massif du Luberon"
 
Consultez les sites Internet relatifs à ce thème.
Plus d'information sur Natura 2000 et la DG Environnement.
 
Haut de page
[Parc naturel régional du Luberon]